Ne dites jamais ça à un photographe !

Dernière mise à jour : 6 sept.

Quand on est photographe de mariage on côtoie du monde, beaucoup de monde. Pendant la séance photo de groupe, ou au moment du vin d'honneur (ou cocktail, ou apéro - chacun l'appelle comme il veut) les invités viennent discuter avec nous, photographes, et parfois ce qu'ils peuvent nous dire est juste magique.


Alors voici un florilège de ce que l'on peut entendre.


Attention, toute ressemblance avec tonton Bernard ne serait absolument pas fortuite.

Cet article est là pour détendre l'atmosphère (si vous avez de l'humour) et ne doit pas être pris au premier degré (sauf si tonton Bernard c'est toi).


10 - " Tu as de la chance de faire un boulot aussi facile que ça "

Souvent précédé (ou suivi) de "tu ne fais qu'appuyer sur un bouton".

Oui, on le sait déjà : photographe n'est pas un vrai métier. Et vu que cette remarque arrive souvent lors du vin d'honneur, tonton Bernard nous fera aussi remarquer que profiter des petits fours et d'un repas de mariage tous les week-ends, c'est quand même la belle vie.

On ne va pas se mentir, bien manger chaque week-end c'est un privilège (et on serait idiot de s'en priver) mais ce n'est que "la récompense" d'une journée bien chargée. Des préparatifs jusqu'à la soirée, la journée d'un photographe de mariage est estimée en moyenne à 12h de présence le jour J (je suis plutôt sur une moyenne de 15h). Ce sont autant d'heures à parcourir des kilomètres (entre 4 et 6 - je ne suis pas sportif alors c'est comme si je faisais un marathon) en étant constamment concentré, à l'affût de ce qu'il se passe autour de nous pour ne rien rater, souvent sous des températures chaudes (même très chaudes dans le sud de la France) et le tout sans même pouvoir marquer de pause.

Alors oui, c'est vrai, photographe c'est un métier facile.

(On n'est pas à plaindre, on fait un métier passion).


9 - " Avec un appareil comme toi, moi aussi je fais de bonnes photos "

On le sait tous, le matériel ça change tout.

Il y a aussi l'alternative "J'ai un meilleur objectif que toi".

Oui, c'est vrai que le piqué de l'image sera meilleur avec un objectif professionnel, ou qu'elle sera mieux définie avec des millions de pixels en plus, mais ce n'est pas ça qui fera que la photo sera réussie.

Confiez un compact (ou même votre smartphone) à Raymond Depardon, Steve McCurry ou même Platon (on parle bien de l'excellentissime photographe pas du philosophe - tout aussi génial), je peux vous assurer que leurs photos seront bien meilleures que les vôtres (ou les miennes) même si vous avez le meilleur matériel du monde entre les mains. Pour rendre les choses plus claires, faisons un comparatif avec ce que tout le monde connait de près ou de loin : la nourriture.

Vous aurez beau me confier les couteaux de Philippe Etchebest (et même tous les ustensiles de sa cuisine) ce n'est pas pour autant que je sortirai un plat étoilé (si je ne me coupe pas le doigt ce sera déjà bien).

Même quand il s'agit de photo, ce n'est pas la taille (du capteur ou de l'objectif) qui compte.


8 - " Attention, tu es en contre-jour ! "

Merci infiniment, je n'avais pas remarqué. Qu'est-ce que je ferai sans toi tonton ?

C'est vrai que ça peut paraître contraire à tout ce que l'on peut apprendre quand on débute en photo mais c'est pourtant tellement mieux (à défaut d'être dans l'ombre - ou la pénombre - ou d'avoir de beaux et gros nuages qui servent de diffuseur) : la lumière directe du soleil ne vous éblouit pas et vous ne nous offrez pas votre plus belle grimace ou vous ne restez pas caché derrière vos lunettes de soleil.

Cette remarque arrive souvent lorsqu'on effectue les photos de groupes (que tout le monde adore) et, à ce moment là, la lumière est encore dure (surtout à 16h en plein mois de Juillet). En étant à contre-jour, il y aura forcément des concessions (techniques) à faire lors de la prise de vue ou s'équiper de flashs (si on ne veut pas un ciel cramé) mais c'est grâce à ça qu'il n'y aura ni ride du lion ou oeil de panda sur vos visages, vous pourrez dès lors vous sentir fier comme un paon (oui, j'aime les animaux).


7 - " La retouche c'est de la triche "

C'est le même qui dira plus tard dans la soirée "manger c'est tricher" et qui se retrouvera le premier à avoir la tête dans la cuvette.

Commençons d'abord par faire la différence entre traitement et retouche.

Le traitement fait, selon moi, partie intégrante des photos, c'est la vison et le style du photographe qui se définit avec lui. Pour faire le parallèle avec l'argentique, le traitement pourrait être considéré comme le développement du film. Prendre des photos le jour J n'est que la partie visible de l'iceberg, c'est le point de départ, le croquis du résultat final. Comme le chef cuisinier qui va ajuster l'assaisonnement de son plat, le traitement est là pour ajouter de la saveur à l'image. Je vous vois venir de loin avec votre seconde remarque : faire un traitement photo ce n'est pas ajouter un filtre Instagram.

Retoucher une image, c'est modifier son apparence, c'est retravailler les courbes d'une silhouette, c'est retirer un élément disgracieux, c'est adoucir le grain de peau, c'est faire du photomontage... mais est-ce que c'est mal pour autant ?


6 - " Tu pourras toujours me retoucher avec Photoshop "

Quand tonton Bernard se transforme en tata Bernadette et nous demande de retirer son double menton ou d'affiner sa taille on ne sait jamais trop quoi répondre, et puis de toute façon, vu qu'on est photographe, on est aussi un magicien de la retouche (merci aux magazines de mode, et à leur unes photoshopées, pour cet amalgame).

Lors des premiers rendez-vous avec mes mariés, on évoque bien entendu la question de traitement et des retouches. Je leur explique immédiatement qu'il n'y aura aucune retouche corporelle, je me limite seulement à corriger une coupure due à un mauvais rasage ou à supprimer un bouton qui serait sorti sur le nez de la mariée juste avant la cérémonie. Pour les éléments disgracieux du décor c'est différent, si ce n'est pas possible de le déplacer au moment de la prise de vue alors photoshop sera mon ami. Ce serait dommage d'avoir un container poubelle sur les photos de couple.

Alors, désolé tata, restez comme vous êtes, croyez-moi, vous êtes bien plus belle au naturel (qu'est-ce qu'il ne faut pas dire pour s'éviter des heures de retouches inutiles).


5 - " Ne t'embêtes pas à traiter tes photos, je mettrai un filtre sur Instagram "

Ah ben oui, je suis con, pour quoi je n'y ai pas pensé avant, ça me fera gagner du temps en plus de ça.

Il arrive parfois que tonton Bernard se marie et en grand maître de l'art et du traitement photo, il veut faire ses retouches lui même, avec l'aide de monsieur Instagram. Allez, soit encore un peu patient tonton, je ne vais pas te dire non tout de suite, on va attendre d'arriver au numéro 1 de cet article, ça te laissera suffisamment de temps pour faire la sélection de tes plus beaux filtres.


4 - " Si on fait moins de photos c'est moins cher ? "

Et si on en fait pas du tout ça l'est encore moins.

Ce n'est pas la quantité de photo qui va influer sur le prix de la prestation mais bel et bien le temps de présence. Un photographe peut très bien tirer 1000 photos (il ne les traitera pas toutes) en 15 minutes de cérémonie civile et seulement 150 lors du vin d'honneur (rassurez-vous, c'est plus souvent l'inverse). De plus, il serait dommageable (et complètement ridicule) de ne pas prendre une photo parce qu'on atteint la limite souhaitée par le client, voire même de ne pas en intégrer dans le reportage parce qu'on a défini ensemble en amont un nombre maximal d'images fournies. Ce n'est pas ma philosophie. Plus il se passe de choses sur votre mariage, plus il y a d'images, et je ne me prive d'aucune scène. Tout est susceptible de devenir une bonne photo.


3 - " On adore le noir et blanc mais on n'en veut pas "

Error 404...

Oui c'est une réflexion plus que paradoxale mais je vous assure de sa véracité.

Quand on opte pour un photographe, on le choisit en connaissance de cause. On est censé connaître son style et de ce fait avoir vu son portfolio. Si celui-ci vous a montré des images en noir et blanc, soyez-sûr que vous en aurez également dans le reportage photo de votre mariage. Lui demander de ne pas faire telle ou telle chose c'est l'empêcher de faire son travail comme il l'entend.

On ne choisirait pas un plat de pâtes pour remplacer celles-ci par des frites, si le menu ne convient pas il est préférable d'en prendre un autre.


2 - " On n'a pas le budget par contre, on te fera de la pub "

Merci, heureusement que vous êtes là, je ne savais pas comment faire.

Vous pouvez sans doute dire ça à un photographe amateur ou un photographe qui vient tout juste de se lancer dans l'activité mais ce n'est pas votre généreuse mention sur votre page Facebook qui va payer les factures et le matériel du photographe.

Certains photographes acceptent de proposer des tarifs réduits pour un mariage sponsorisé pensant que les retombées seront positives mais je doute de l'impact réel et des retombées que ça pourrait engendrer. Et est-ce qu'un mariage est vraiment le lieu adéquat pour faire de la publicité intempestive ? "Cette cérémonie religieuse est sponsorisée par DJ Jean-Denis " - chouette... Soyez sûr que je n'accepterai jamais ce genre de proposition, sauf si, à l'instar d'un maillot de foot, "John Vigny" est floqué en gros sur la robe de madame et qu'elle entre dans la salle sur "Jump" de Van Halen (non, je plaisante, même pas en rêve).

Par contre, je veux bien faire une exception si Harry et Meghan veulent renouveler leur vœux et qu'ils n'ont pas de budget, à ce compte là, je veux bien qu'ils me fassent de la pub en échange (je suis même prêt à échanger mon repas du soir contre un pudding ou une jelly).


1 - " Est-ce que je peux avoir les fichiers bruts? "

Alors là, c'est non. Juste non ! Merci, au revoir. Bon d'accord, je développe (et c'est justement ce que je vais faire avec les photos - #jeuxdemotspourrisdephotographepasdrole).

Comme énoncé plus haut, le traitement fait partie intégrante du travail du photographe et aucun filtre Instagram ou traitement effectué par vos soins ne viendront le remplacer. Ça ne vous viendrait pas à l'idée de rentrer dans un restaurant (oui, je ramène tout à la bouffe), vous installer et dire au serveur :

" Excusez-moi, est-ce qu'il est possible d'avoir juste les ingrédients, je m'occuperai du reste. "

Quand on choisit un photographe, on le prend aussi (ou surtout) pour son style et sa vision de la photo. Celui-ci vous fournira un travail complet et abouti.

Quand on achète un livre, on veut une version finale, pas un texte raturé. On ne choisit pas non plus un tableau pour venir le repeindre à notre guise, pour la photo c'est pareil.


Bonus - "Merci mais c'est tonton Bernard qui nous fera les photos"

Souvent accompagné de " il fait de belles photos de Bibiche son caniche ". (Pour ceux qui font des photos de Norbert le hamster ça marche aussi).

Je n'ai aucun doute quant à la qualité des images de tonton ou tata, il font sans doute de très belles photos mais s'ils sont présents à votre mariage c'est parce que vous les avez invités donc considérez-les comme tels. Votre cousin sera sans doute ravi que vous lui demandiez d'immortaliser votre journée et il se sentira investi d'une tâche pour laquelle il ne voudra pas vous décevoir... jusqu'au moment où les petits fours seront de sortie. À ce moment là son boitier (s'il a encore de la batterie et de la place sur sa carte SD) sera remplacé par un verre de champagne (ou de pastis) (ou de bière) (ou whisky) (ou punch)(bon ça va on a compris!).


Pour conclure cet article (voire même pour remplacer son titre) j'utiliserai les paroles du chanteur préféré de tonton Bernard (autant lui rendre hommage jusqu'au bout) :

"Ah si tu pouvais fermer ta g****e ! " - Patrick Sébastien

N'oubliez pas que ça reste de l'humour (enfin je crois), que ces remarques ne sont heureusement que très rares et que l'on est tous, à un moment ou un autre, le tonton Bernard de quelqu'un (hélas).


Sur ces belles paroles, je vais devoir vous quitter, on est mercredi, et ce soir, je suis invité à un dîner au cours duquel, après avoir fait mention de ma passion pour les constructions en allumettes, je parlerai de mes médisances autour de tonton Bernard.


Et si vous voulez me poser toutes ces questions en vrai (enfin ça serai quand même bien d'éviter) vous pouvez faire appel à mes services en cliquant sur le lien ci dessous (ou en m'accompagnant au repas de ce soir).


139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout